Les lions ne méritaient pas mieux

publié le 7 déc. 2012 à 02:37 par Utilisateur inconnu

J’ai longtemps hésité avant de faire un résumé de ce match mais devant la vindicte populaire que j’ai subie hier soir, je me lance enfin avec un certain retard. Non pas qu’il n’y avait rien à raconter de ce match, le score le prouvant (35-34 pour Reims) mais j’ai mis quelques jours à comprendre et à digérer cette défaite. Des questions reviennent, toujours les mêmes.

 Comment une équipe peut elle perdre un match quand elle semble maîtriser les évènements après 50 minutes de jeu ? Car tout n’est pas à jeter. Certes il y a eu 10 premières minutes d’un niveau déconcertant. Mais après, pendant 40 minutes les lions ont mis leur jeu en place et concrétisé leur domination pour mener 18-6. Puis il a suffit d’une action, un nouvel essai casquette où l’arrière champenois s’est faufilé au milieu de tout le monde pour finir entre les perches. A partir de ce moment, les lions se sont éparpillés et n’ont pas su se remobiliser.

Et puis nous avons cru, comme souvent avec Alfortville, que nous avions trouvé les ressources nécessaires pour aller chercher cette victoire en prenant l’avantage 34-27 à 10 minutes du terme. Là encore, la même question me revient tous les jours : pourquoi nous ne sommes pas en mesure de mieux négocier ces fins de match ? C’est la 2ème fois, après Rambouillet, que nous sommes crucifiés sur la dernière action et je ne veux pas croire à la coïncidence. Il me semble que la réponse à cette question est évidente. On paye tout simplement un manque d’investissement et d’assiduité aux entrainements. Il n’est pas normal de se retrouver à 15 le jeudi pour une équipe qui claironne son ambition de jouer les phases finales. Aussi, il n’est pas normal de ne pas se prendre en main pour se présenter le dimanche dans une forme physique conforme avec nos ambitions. Ou alors, on annonce clairement que l’idée est de faire une saison au chaud dans le ventre mou du classement.

 A la fin du match, coach Stéphane a eu une analyse lucide de la situation en nous martelant que nous étions à notre niveau et face à nos limites. La dernière question qui me vient, c’est de savoir si cet avis est partagé par le groupe ?

Personnellement, je ne veux pas le croire mais la réponse appartient à chacun d’entre nous. J’ai rarement joué avec un groupe ayant autant de qualité. Nous avons la chance de pouvoir faire une grande et belle saison cette année, avec la possibilité de jouer des phases finales IDF et le championnat de France. Mais il ne faut pas galvauder cette opportunité qui nous est offerte. Pour cela, la victoire contre Crépy ce weekend est indispensable pour relancer la dynamique et se donner encore le droit d’y croire. La suite, c’est à nous de l’écrire et j’espère que chacun prendra sa plus belle plume en revenant début 2013 avec les meilleures intentions pour aller chercher quelque chose de sympa au printemps quand le soleil revient et qu’il fait bon jouer au rugby…

Comments